dimanche 7 décembre 2014

Tarte aux pommes, abricots secs et confiture de mûres


J'aime les pommes d'un amour inconditionnel, autant que le coco, la banane, les mangues, le chocolat et la purée de cacahuètes (oui je suis une polyamoureuse de bouffe).  Je vous propose pour ce début décembre une tarte aux pommes flirtant avec des abricots sur un lit de confiture de mûres. Sexy n'est-ce pas ?

En plus d'être miammement bonne, cette tarte fait le plein de fibres avec la farine complète de blé, les pommes et les petits abricots secs. Savez-vous que l'abricot sec est un ami précieux car en plus d'apporter des fibres à ma tarte il donne aussi un peu de vitamines A, B3, B5 mais aussi du fer et du cuivre. Et ouais quand même ! La pomme cuite perd un peu de ses atouts santé mais ne s'avoue pas vaincue par la cuisson au four (elle n'y perdrait que 25 à 30% de ses vitamines). 
♪ Marions donc encore et encore la pomme et l'abricot sec tout l'automne ♫





















Garniture 

6 bonnes càs de confitures de mûres  => ou en gelée bien épaissie pour éviter les petits "croc" sous la dent
3 petites pomme Bio  => j'avais des Gala vraiment petites, 2 moyennes suffiront
6 abricots secs    =>  ou un peu plus, au goût

Pour les pommes (et les abricots secs) on fait comme on veut : avec ou sans la peau, en lamelles fines/épaisses, en dés, en allumettes, bref à l'envie du moment.

J'ai choisi de découper mes pommes en allumettes avec la peau et de couper les abricots secs en petits dés.






Pâte à tarte

200g de farine de blé   =>  100g farine complète + 100g de farine classique
1 càc de levure chimique
45g de sucre roux vanillé  => on peut mettre un peu plus si on veut une pâte très sucrée
80 ml d'huile    => mélange de "4 huiles", ou de la margarine fondue
90 à 100 ml d'eau tiédie => 80ml d'eau si 200g de farine blanche, elle a besoin de moins d'eau
1 pincée de sel fin
1 càc de cannelle 

Ou bien un rouleau de pâte à tarte toute-prête    ;-)







Préparation de la tarte





Préchauffer le four à 180°C.

1. Mélanger les farines, la levure, le sucre et la cannelle

2. Verser l'huile ou la margarine fondue et le sel. Mélanger grossièrement à la spatule/cuillère

3. Ajouter l'eau tièdie et mélanger à nouveau.

4. Fariner très légèrement les mains et malaxer la pâte jusqu'à obtenir une consistance non collante


=> Au besoin saupoudrer d'un petit peu de farine si la pâte colle un peu trop aux doigts 

 

5. Étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur du papier de cuisson


=> pour ne pas assécher la pâte en y ajoutant encore de la farine


6. Disposer la pâte dans un moule à tarte graissé ou garni de papier cuisson. Piquer la pâte avec une fourchette.


7. Une fois la pâte à tarte étalée et disposée dans le plat de cuisson, piquée avec une fourchette, on étale généreusement la confiture de mûres

8. On peut mélanger dans un saladier les morceaux de pommes et d'abricots secs avant d'en garnir la tarte, ou préférer parsemer la pâte d'un ingrédient puis de l'autre.

Saupoudrer d'un petit peu de sucre roux avant d'enfourner.

=> J'ai choisi de mélanger les fruits avant de garnir ma pâte.






Etape 8 bis :  si vous avez des restes de pâte à tarte 

= si vous avez étalé assez finement la pâte et/ou que vous avez un moule pas très grand


8 bis. Une fois la garniture sur la pâte, on reprend le reste éventuel de pâte à tarte, on l'étale à nouveau et on s'amuse à confectionner des petites formes à la main ou avec un emporte-pièce.
on dépose ensuite sur la garniture en appuyant légèrement pour que les petites formes adhèrent bien sur la tarte.

=> j'ai fait des petites étoiles avec un emporte-pièce avec mon restant de pâte



Tarte garnie, avec les petites étoiles au-dessus, mais je n'ai pas encore saupoudré d'un petit peu de sucre



9. Cuire la tarte à four chaud (180°C) entre 25 et 35 minutes.
Cuisson sur la grille du four à mi-hauteur.
Laisser refroidir avant de couper des parts.












Une fois tarte découpée on voit mieux que le fond de la tarte est nappée de confiture de mûres, avec la petite touche de couleur rosée.






Bon appétit aux mangeuses et mangeurs de tartes !











Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 29 novembre 2014

Cake amandes cranberries


Une grooosse envie d'un cake à l'amande mais plus une miette de poudre d'amandes et pas assez de petites amandes pour en faire au moulin à café ? Zut... Mais il me reste de l'arôme d'amande liquide ? Ouiii ! C'est parti pour un cake à l'amande, sans poudre d'amandes mais avec de vraies amandes... Et des cranberries.
Évidemment, je referai ce cake avec de l'amande en poudre, mais au moins je sais que sans cet ingrédient je peux tout de même avoir un cake sympa pour mon petit-déjeuner, avec un parfum qui me rappelle certaines madeleines  :-)


Photo de nuit, car oui quand je me lève le soleil n'est pas réveillé lui !









Ingrédients

100g de farine de blé
100g de farine de blé complète
80 g de sucre roux
1 sachet de sucre vanillé, ou 1,5 càs de sucre vanillé maison
3 càs bombées, de crème de riz complète en poudre (ou de fécule)
45g de cranberries séchées, que je découpe en petits morceaux
45g d'amandes sèches, en morceaux

130 g de compote de pomme (un reste de gros pot en verre)
2 càs d'huile "mélange de 4 huiles"
250 ml de lait de soja vanille

11g de levure chimique + 1 càc rase de bicarbonate alimentaire
3 càc d'arôme  "amande amère" 

+ margarine ou huile pour graisser le moule à cake


Il y a un seul ingrédient un peu zarbi ici, la crème de riz complète  (en poudre, pas de la crème en briquette) mais don't panic, il se remplace facilement par une fécule : fécule de maïs, fécule de pomme de terre, poudre d'arrow-root (m'enfin celle-ci qui est délicieuse est un produit cher).

Je précise que l'utilisation de farine complète et de sucre bien roux a pour conséquence une croûte plus rapidement dorée, donc prudence pendant la cuisson du cake !




Préparation


1. On va faire simple, on va mettre les ingrédients secs (excepté la levure et le bicarbonate) dans un grand bol/saladier et on mélange avec une grosse cuillère en bois/spatule/fouet.


2. Ensuite on ajoute la compote, l'huile, l'arôme d'amande et le lait. On mélange bien.

 


3. Hop on re-mélange le tout avec la levure chimique et la cuillère à café de bicarbonate alimentaire.







4. On graisse bien un moule à cake (ou autre) puis on verse la pâte à cake dedans.

=> si le moule vous a déjà fait des crasses, n'hésitez pas à bien le graisser et même à le fariner légèrement



5. Si vous voulez une belle croûte sucrée parsemez la pâte d'un petit peu de sucre roux ou de cassonade






6. Cuire à four chaud (180° C) entre 45 et 55 minutes selon l'usage pour votre four

=> Parfois mon four fait le foufou et je dois baisser la température du four (donc cuire plus longtemps) ou simplement mettre une feuille de papier cuisson au-dessus du gâteau/cake/plat salé pour ne pas qu'il brunisse trop.

Dans mon four :  15min à 180°C, puis 30min à 170°C environ (j'ai un four pas franchement high tech')

 Laisser refroidir avant de démouler.
















Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 21 novembre 2014

Gâteau de semoule coco et chocolat

Il y a quelques jours de cela, grelottant dans ma cuisine non chauffée, pendant la mission mensuelle de nettoyage de mes placards, j'ai retrouvé un fond de sachet de semoule de blé. 
J'ai alors eu envie d'une douceur à la semoule pour mon petit-déjeuner du lendemain (pour ma défense je n'avais plus que des corn-flakes, une veille pomme et du pain de mie). Mais attention, je voulais une recette qui soit très rapide à faire, pas un truc où j'allais devoir attendre au moins 1/2heure collée devant le four, car il était déjà bien tard.
Le "gâteau" de semoule qui se cuit directement à la casserole était la solution à mon problème semoulien.
Une cuisson ultra rapide, entre 5 et 8 minutes, puis un doux repos au frais. L'équation parfaite pour préparer un petit-déj' à plus de 23h.

La recette du gâteau de semoule, on la trouve un peu partout sur internet, mais souvent avec beaucoup plus de lait (végétal ou pas) et souvent avec une cuisson au four. J'avais ce soir là un autre petit souci, je n'avais guère plus de 700ml de lait à disposition et je n'étais pas prête à me passer de mon café-lait de soja vanille du lever. J'ai donc un peu trafiqué avec ce que j'avais et finalement ce fut très bon, bien crémeux et parfumé.



Part de gâteau de semoule avec un grand verre de smoothie poire fraîche/jus d'orange/banane





 Ingrédients



120g de semoule moyenne (de blé ici)
4 càs de sucre roux
6 grosses càs de coco râpé
650 ml de lait de soja vanillé
du chocolat en poudre de petit-déjeuner pour les p'tits
... ou du cacao amer en poudre pour les grands, à saupoudrer sur la semoule cuite

Évidemment, ce faux-gâteau est très bon avec tout autre lait à votre convenance, avec plus ou moins de coco, des raisins secs (réhydratés dans du rhum thé) ou toute autre fantaisie à y ajouter après cuisson de la semoule.











Préparation du gâteau de semoule


Faire chauffer le lait végétal choisi/celui que vous avez/ avec le coco râpé dans une casserole de bonne contenance.
Ne pas hésiter à touiller un peu pendant que cela chauffe, pour que le coco râpé ne colle pas au fond de la casserole.

Lorsque le lait est bien chaud, verser la semoule et le sucre. Mélanger non-stop (ou presque) jusqu'à ce que la semoule ait bien gonflé => signe qu'elle sera cuite.

La cuisson sur plaque électrique dans une casserole 1er prix d'étudiant = 05 minutes max

Verser la semoule cuite dans un plat ou des ramequins.
Saupoudrer de chocolat en poudre, ou de coco râpé, d'amandes effilées ...

Laisser refroidir un petit peu avant d'engloutir.
La mise au froid pendant toute une nuit/plusieurs heures, permet de découper de plus jolies parts le lendemain.



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 novembre 2014

Salade composée betterave maïs champignon & tartinade de lentilles

Ce n'est pas la salade du siècle, en supposant que cette salade miracle puisse exister, mais comme ma tambouille a été engloutie sans broncher par mon amoureux, je dois garder une trace de cet exploit.
Je vous propose donc ma salade du jour, accompagnée de la tartinade super rapide à base de lentilles (en boîtes), d'hier. Malheureusement, la faim ayant eu raison de nous euh enfin surtout de moi je n'ai pas eu le temps de prendre en photo les tartines et la seule photo non floue de ma salade est quelque peu foireuse.
Ceci dit comme je ne suis pas photographe, je sais bien que mes photos ne sont en général pas géniales mais je remercie mon fidèle téléphone portable qui fait le boulot.







Ingrédients de la salade composée du jour



- De la laitue et de la feuille de chêne rouge
- maïs en boîte
- betterave déjà cuite, en petits morceaux
- des champignons de Paris frais (ou en boîte) émincés
- un petit peu de pomme en petits morceaux
- mélange de petites graines => j'utilise un mélange pour salades de seeberger, "croque vital"
- fromage en dés, ou du faux-mage*
- échalote
- de la vinaigrette, maison ou toute-prête

vinaigrette maison du jour : huile d'olive, vinaigre de cidre, poivre, sel de Guérande

Salade dévorée avec des tranches de pain de mie aux céréales et de la tartinade de lentilles-sésame expresse.



Tartinade de lentilles pour gens pressés 

- 1 grosse boîte de lentilles en conserve, à égoutter
- 2 grosses échalotes à émincer un petit peu
- des herbes fraîches ou sèches qu'on aime, on qu'on a sous la main
- 2 càs de purée de sésame/tahini => pour le gras, marche aussi avec autre purée d'oléagineux ou 1 huile
- un peu de poivre, sel,
- ail semoule
- épice ou mélange d'épices

J'avais de la coriandre (feuilles) séchée en poudre donc voilà ce que j'ai choisi comme z'herbe et comme épice j'ai mis une pointe de mélange 4-épices

=> le tout dans le mixer, vroum vroum, un petit coup de spatule par ici et par là-bas, re vroum si besoin et hop c'est fini voilà une tartinade !

Pour faire joli (et bon) on peut ajouter un petit filet de mélange huile/jus de citron sur la tartinade une fois étalée sur la tranche de pain et enfin parsemer le tout de graines de sésame

trucs en plus : graines de sésame, huile d'olive et jus de citron





Les faux-mages, on en trouve du tout-fait en supermarché au rayon frais bio comme le "sojabio" à tartiner, quelques autres en épicerie Bio mais il en fait il en existe plein, de très différents (pâtes molles, dures, fumés, du "bleu" etc). Le souci ? Il faut souvent les acheter par internet. Ceci dit l'offre de faux-mage est en constante augmentation. 

Voici quelques liens utiles pour en trouver en boutiques :
- unmondevegan.com, page sur les faux fromages : clic  
- boutique-vegan.com : clic

Ou pour en préparer soi-même comme un fromager végé :
- un article super top chez Antigone xxi : clic 
- plein de recettes sur le site veganwiz.fr : clic
- le livre de Marie Laforêt aux éditions Laplage (12eur) : clic   
- un site vraiment chouette aussi plein de recettes  cfaitmaison.com  : clic

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 novembre 2014

Spaghetti accompagné de courgette et pomme au curry

Je reviens après une absence de circonstance, assez longue, mais que voulez-vous, redémarrer une presque nouvelle filière d'études après avoir trimé pour passer des concours ça use le ciboulot et ça prend du temps... Je n'avais donc plus le temps de blogger voilà tout, j'avoue tout et sans rancune hein, sivouplé  ;-)


Comme j'ai beaucoup tourné avec des variantes ou pas de mes recettes de gâteaux, muffins, mangé trop de cookies et encore plus de pâtes et de riz, je me demandais avec quoi pourrais-je bien sonner mon retour sur le blog. Finalement, j'ai trouvé ce midi en regardant de plus près mon énoooorme plat de pâtes tout à fait zarbi que je venais de concocter, rapido presto, avec ce que j'avais sous la patte.
Je vous livre donc mon repas du déjeuner vite-fait, et végétalien sans le faire exprès.














Pour ce plat de pâtes il vous faut :

- des pasta : j'ai choisi des pâtes de maïs, gluten free
- une courgette (au moins) ou plus selon le nombre de mangeurs, à râper grossièrement
- de l'huile d'olive, pour que les pâtes ne collent pas après cuisson + égouttage
- une petite pomme, ou 1/2 big apple, pelée et écrasée à la fourchette
- des oignons frits, "maison" c'est mieux mais je n'aime pas sentir l'oignon frit alors...
- gomasio* : du sel de sésame, un mélange de sel de mer et sésame grillé
- du curry en poudre
- de l'ail semoule, ou du frais bien écrasé 
- du poivre noir bien fin
en pluche si on aime le piquant : de la sauce pimentée comme on aime, sans compter, car quand on aime on ne compte pas ♥

Pour un vrai sucré-salé ? 
Préférez un type de pomme assez sucrée (golden, pink lady, ariane, jonagold...)

Pour un plat pas trop sucré-salé ?
Un type de pomme plutôt acidulée  (granny smith, boskoop...)


*le gomasio  : vous en trouverez dans les épiceries bio, parfois même au rayon du sel en supermarché, mais sinon vous pouvez le faire à la maison clic



Montage de l'assiette

Une fois les pâtes cuites et huilées, la courgette râpée et mélangée aux épices, la pomme pelée et écrasée, on peut dresser son assiette.
Les pâtes en premier, par-dessus on aligne ou on renverse la courgette épicée, la pomme écrasée et les oignons frits (+ sauce pimentée si on aime).
C'est prêt !
A déguster tiède ou froid.


Si vous voulez une idée des quantités de mon plat ovale, voici :
140g de pâtes crues, 1/2 grosse courgette râpée, 3 cuillères à café bombées de curry, de l'ail semoule à l'envie, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, quelques pincées de poivre et de gomasio, des oignons frits, + du piment post photo.

Je n'indique pas toutes les quantités requises car libre à vous de préparer ce plat de pâte en goinfre anonyme placardé chez-vous devant une série tv géniale, ou de préparer tout ceci pour une joyeuse équipe de potes, famille etc. Donc, comme vous êtes très doués en maths, comme tout bon Français gnark gnark nul doute que vous saurez multiplier ou diviser le nombre de pomme/ courgette/ cuillerées/ pincées... 
I l♥ve you !






Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 2 juin 2014

Gâteau très cacao

Je vous propose pour débuter juin une recette de gâteau très moelleux et bien fort en cacao. Je l'ai fait avec du sirop de canne car je n'avais plus du tout de sucre en poudre, mais on peut le faire avec du sucre ou un autre sirop (sirop d'agave, de riz, etc) en adaptant les quantités en fonction du sirop/sucre utilisé.
Pour être encore plus chocoholic j'ai préparé un petit nappage au chocolat noir et purée de cacahuète qui va très bien avec le gâteau. Je n'avais plus que de la purée de cacahuètes mais les nappages au chocolat sont très bon aussi avec de la purée d'amande ou du beurre de coco.







 


Ingrédients
Pour le gâteau :

250g de farine de blé
5 cuill à soupe bombées, de cacao amer en poudre

1 petit pot de compote de pomme => 100g
65 ml d'huile    => arachide pour moi
120 ml de sirop de canne  => ou autre sirop sucré, quantité à adapter, ou 150g de sucre
120 ml de lait de riz
1 cuill à soupe d'extrait de vanille liquide
3 cuill à café de levure chimique


 Si on remplace le sirop de sucre par du sucre en poudre, il faut équilibrer le volume total de liquides, donc ajouter un petit peu plus de lait végétal.

Pour agrémenter le gâteau, j'ai ajouté 10 mini caramels enrobés de chocolat, concassés, 4 carrés d'une tablette de chocolat noir 70% de cacao.
On peut bien évidemment ajouter à la pâte à gâteau tout autre petit bonbons de chocolats, caramels, pépites, des noix, fruits secs etc.
On peut même y glisser des morceaux de fruits frais si on sait qu'on va finir le gâteau le jour-même ou lendemain. Les fruits rouges vont plutôt bien avec le chocolat bien fort, sans oublier la poire, mais on peut bien tester avec les fruits qu'on a sous la patte ou ceux que l'on affectionne particulièrement.





Pour remplacer 100g de sucre en poudre on peut utiliser 75 à 100g de sirop d'agave (selon les sources, notes 1, 2 et 3 en bas du post), mais attention car le pouvoir sucrant de l'agave diminue avec la chaleur forte (donc cuisson au four à température modérée).

Une petite récap ?

- 75 à 100g de sirop d'agave pour remplacer 150g de sucre
- 50g de sirop de riz remplace 100g de sucre (ou à identique, cela dépend des sources).
- 50g de Sirop d'érable remplace 100g de sucre
- 100g de miel remplace 150g de sucre
- 50g de sirop de fructose remplace 100g de sucre




Préparation

Préchauffer le four (environ 10min) sur 180°C

1. Dans un grand saladier mélanger la farine au cacao en poudre.

2. Dans ce mélange "sec" ajouter la compote, l'huile, le sirop de canne et l'extrait de vanille. Commencer à mélanger un peu au fouet (manuel) ou avec une spatule (ou une cuillère !).
Le mélange prend forme.

3. Ajouter petit à petit le lait végétal, en mélangeant bien entre chaque ajout de liquide.

4. Lorsque la pâte à gâteau est homogène ajouter la levure et mélanger 1 bonne petite minute pour bien la répartir.

5. Verser la pâte dans un moule préalablement graissé et fariné. 

- Si vous souhaitez démouler facilement le gâteau, il est préférable de "chemiser" le moule avec du papier de cuisson au lieu de le graisser et fariner.

6. Disposer les morceaux de chocolats/pépites, fruits secs, morceaux de fruits etc dans la pâte. Cuire à four chaud, environ 30 minutes.
Laisser refroidir avant de découper des parts ou de démouler le gâteau.


Idée pour la cuisson :

- 12 minutes à 180°C puis 18 minutes à 160°C, moule placé sur une grille à mi-hauteur
=> à adapter en fonction de la puissance et de la répartition de la chaleur de votre four

Au départ une cuisson à four plus chaud pour bien faire gonfler le gâteau puis je diminue la température pour éviter qu'il ne cuise un peu trop sur le dessus, comme cela arrive assez souvent dans mon four capricieux.









Le nappage

J'ai fait un peu au pif, et cela fonctionne toujours assez bien !
- du chocolat noir cassé en morceau + quelques cuillerées de purée de cacahuète (ou amande, coco) + une mini lichette de liquide (eau, lait végétal)
- On chauffe le tout dans un bol au bain-marie, ou bien au micro-onde (en faisant attention de ne pas cramer le chocolat !)
- On touille le tout et hop voilà de quoi napper les parts de gâteau








(1) remplacer le sucre par du sirop d'agave, feminibio.com,
(2) remplacer le sucre par d'autres produits sucrants, biocoop.fr,
(3) remplacer le sucre par du sirop de riz, feminibio.com



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 mai 2014

Gâteau amande-poire



Un petit gâteau à la fois moelleux et fondant, avec de l'amande et de la poire bien mûre, qui reste légèrement humide même le lendemain ? Yes we can !  
Un petit gâteau toujours sans lait, sans beurre et sans œuf.

J'ai cette recette dans les cartons depuis 2 mois, une recette que j'aime bien faire la veille au soir pour le lendemain matin ou au moins 1h avant l'heure de dégustation. Le gâteau est vraiment meilleur une fois refroidi, mais si vous le testez tiède, je veux avoir votre avis hein  :-D








Ingrédients

Le sec
80g de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé  ou 20g de sucre vanillé maison 
140g de poudre d'amandes
140g de farines => 70g blé 1/2 complète + 70g de blé tradi

L'humide
150 ml de crème épaisse => végétale (au choix) ou traditionnelle
1 pot de compote de pomme => et on garde le petit pot !
5 càc rases de purée d'amandes
eau : 3/4 du pot (vidé) de compote
quelques gouttes d'extrait liquide d'amande amère

5 mini poires => pelées, trognons enlevés, puis découpées en morceaux

Avec des pommes c'est aussi miammement bon !




Préparation

Préchauffer le four à 180°C, au moins 10 min avant d'enfourner le gâteau


1. Dans un grand bol/saladier mélanger les ingrédients secs {les farines, les sucres, la poudre d'amandes}

2. Versez les ingrédients humides/liquides sur le mélange sec et bien mélanger pour ne pas avoir de grumeaux. Ajouter la levure chimique et bien mélanger pour la répartir dans la pâte.

3. Graissez et farinez un moule à gâteau ou un plat à four, ou tapissez le moule avec du papier de cuisson/pâtisserie, versez-y ensuite la pâte à gâteau puis parsemer de morceaux de poires.


4. Cuire à four chaud environ 45 minutes. En n'oubliant pas de venir surveiller l'avancement de la cuisson de temps en temps  ;-)
(ne pas oublier un peu avant de mettre le four à chauffer !)
- "ma cuisson" : 25 minutes grille au milieu du four, puis 10 minutes plus bas dans le four et 10 min plus haut dans le four


Laisser complètement refroidir avant de découper des parts.
 





Le gâteau se conserve très bien au réfrigérateur dans une boîte hermétique ou simplement le moule recouvert de film étirable.







Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 avril 2014

Comme un lassi à la mangue

Presqu'un vrai lassi, mais pas tout-à-fait.
Une boisson bien rafraîchissante parfaite pour se revigorer après un petit coup de chaud !








Ingrédients


Pour 2 grands verres :

2 fromage blancs  ou 2 yaourts (ou 1.5), de soja ou classique
1 mangue surgelée => 2 bonnes "joues" de mangues du congélateur
1 sachet de sucre vanillé ou du fait-maison
ajouter du lait végétal selon votre goût =>  essayé avec du lait de coco, lait d'amande, lait de soja, lait de riz

si on aime on ajoute :
1/3 de cuill à café de poudre de cardamome
et/ou un tout petit peu d'eau de rose/sirop de rose => fort en parfum, à utiliser avec parcimonie

mon association préférée contient du lait de coco ♥ et un peu de cardamome



Préparation


On va faire super simple, parce qu'il fait chaud après la séance de sport et qu'il fait soif.

Découpez la mangue en morceaux de tailles acceptables pour votre appareil, et hop dans le blender.

Ajoutez les fromages blancs ou yaourts, le sucre à la vanille, et dès le départ 150 ml de lait végétal pour pouvoir mixer correctement (sauf si vous avez un blender de compète vitamix, omniblend etc).

Ajoutez du lait à sa convenance, on remixe et une fois que le mélange est bien lisse et fait des petits bulles sur le dessus, on arrête et on déguste dans 2 verres.

Et glou !



Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 12 avril 2014

Les joies de l'internet...

V'là un mini micro article pour attester de ma présence oui oui je suis vivante.

Je m'excuse d'avoir déserté mon petit blog si longtemps mais j'avais une bonne excuse : en premier lieu j'ai eu au départ des tas de choses à faire in real life, puis un opérateur internet/tel qui ne voulait pas chercher pourquoi ma ligne "buggait" sans arrêt, suivi d'un ras-le-bol et d'un changement d'opérateur dans la foulée... Et plein d'ennuis pour faire réparer la fameuse ligne adsl. 
Je viens tout juste de récupérer internet et je n'ai toujours pas le téléphone. Enfin pas tout-à-fait, on peut me joindre mais je ne peux pas composer de numéros, pratique n'est-ce pas ? Il paraît que mon  vieux fixe n'est pas compatible avec la nouvelle box. Vive les joies de l'internet 2014 !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 4 mars 2014

Muffins okara coco-amandes


Des muffins à l'okaquoiii ? Coco et amandes en général on voit plutôt bien de quoi il s'agit, mais l'okatruc là, à moins d'être déjà initié à la cuisine asiatique ou à la cuisine végétale, cela reste mystérieux. Pour ne perdre personne en route on va tout d'abord expliquer ce qu'est l'okara et préciser que ce que j'utilise dans ma recette est un "résidus de lait végétal", que l'on peut dénommer okara, au sens large pas au sens premier. Si si vous allez comprendre, c'est simple comme tout  ^_^

Voyons ce que nous apprend Wikipédia à l'article okara : "L’okara ou pulpe de soja est une pulpe constituée de résidus insolubles de soja résultant de la fabrication de lait de soja et de tofu. Pour fabriquer ces produits, le soja est réduit en purée puis filtré ; le résidu du filtrage est l’okara.

Donc, en principe, le résidus plus ou moins sec (ou humide) que j'obtiens après avoir réalisé un lait végétal n'est pas de l'okara, puisque je ne m'amuse pas à faire du lait de soja maison sans avoir une machine à lait (c'est vraiment long à faire sans !), mais on considère que c'est une sorte d'okara, voilà ! 
Si ce résidu de lait végétal vous intrigue toujours autant, ou que vous aimeriez bien glisser votre okara dans des tonnes de recettes en sucré, en salé, et bien vous trouverez des liens très utiles à consulter en bas, après la recette.

Mon faux okara coco-amande vient donc d'un lait coco-amande que j'avais préparé un peu avant, avec 125g d'amandes déjà réhydratées + 45 ml de coco râpé + 1 càs rase de crème de coco, 900ml d'eau au total.

Le point information étant à présent terminé on peut se retrousser les manches et aller voir côté cuisine si on a bien tout ce qu'il faut pour la recette du jour et utiliser son okara.

Et si on a pas d'okara mais qu'on veut faire la recette quand même ? Bon, z'êtes têtu(e) mais je vais être conciliante, on peut... Il suffit d'utiliser de la poudre d'amandes (ou noisettes, noix, cacahuètes, ce que vous avez) à la place. Elle est pas belle la vie ?




Les muffins encore tièdes et mon nouveau duo Minnie & Mickey pour le four






Ingrédients

120g d'okara amande-coco => ou okara d'un lait végétal, ou poudre d'oléagineux (1)
130g de farine de blé=> 1/2 complète, ou autre
100g de compote de pomme (1 petit pot)
45 ml de coco râpé   => 3 cuillères doseuses de 15 ml
170ml de lait végétal =>  attention, voir la note (2)
1 sachet de levure chimique
2 cuill à soupe de crème de coco => ou autre crème, non liquide.
60g de sucre roux en poudre

Notes :

(1) sans okara, on utilisera 120g de poudre d'amandes, amandin, noisettes, noix, un mélange de poudres d'oléagineux... Et on ajustera en conséquence, petit à petit la quantité de liquide à ajouter dans la pâte à muffin !

(2) la quantité de lait à ajouter est variable
En fonction de l'humidité ou de la sècheresse de l'okara que l'on utilise on aura besoin de plus ou moins de liquide pour la pâte.
En général j'utilise entre 130 et 170 ml de lait végétal, mais cela dépend aussi de la consistance du lait utilisé, s'il s'agit d'un lait très aqueux ou plus crémeux.
ex : lait fait avec flocons d'avoine précuits par exemple, assez épais, ou du lait de coco très crémeux etc.





Préparation 


1. Dans un grand récipient (saladier, grand bol à pâtisserie, jatte) mélanger les ingrédients secs avec l'okara émietté.

2. Ajouter la compote de pomme, la crème et la moitié du lait puis mélanger bien au fouet.

3. Verser le reste du lait et la levure chimique, mélanger jusqu'à obtenir une consistance de pâte à muffin/pâte à gâteau.

4. Verser quelques cuillères de pâtes dans des moules à muffins, sans les remplir à ras-bord. Enfourner à four chaud pour une cuisson entre 25 et 35 minutes.
 Laisser refroidir avant de démouler.


Mes mini muffins ont une coloration très prononcée car j'ai utilisé de la farine 1/2 complète et du sucre roux, qui tous deux colorent pas mal la croûte des pâtisseries.








Ils se conservent très bien plusieurs jours dans une boîte hermètique au frais.
On peut aussi choisir d'en congeler une partie, dans des petits sachets de congélation pour les matins pressés (sinon gare au "goût de congélateur" !).







 Liens pour cuisiner l'okara

- utiliser l'okara, site cfaitmaison
- page d'une pro de l'okara, antigonexxi
- chouettes recettes avec okara de végécarib
- blog génialissime sur les utilisations de l'okara (en anglais) : okaraproject
- autres sources en anglais de recettes avec okara : ellenskitchen, messyvegetariancook , wakingupvegan

Pour chercher encore plus d'idées de recettes, tapez "okara", "milk pulp", "résidus lait végétal" dans un moteur de recherche et c'est parti pour un okara trip !









Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 février 2014

Les scones de Valkyrie pour le Ragnarök

Une info publiée sur le site francetvinfo ce jeudi 20/02/2014 a attiré mon attention. Il était question de fin du monde version mythologie Nordique : le Ragnarök. On peut traduire ceci par "crépuscule des Dieux". Qui devait être prévu pour ce samedi (glurg !). Bon, à ce moment de la lecture, toi cher lecteur/lectrice, tu dois bien te demander pourquoi diable je cause de mythologie et de fin du monde car il te semblait que jusqu'alors ce blog était plutôt à vocation miam & skronk (bruit traditionnel de la dégustation de biscuits dans mon clan).

Sache que rien n'arrive sur Terre par hasard, et ben non. Donc, cette information mythologique était un signe évident que je devais absolument tester à nouveau une recette d'une certaine Valkyrie vegan sous peine de voir la fin du monde me tomber dessus.
Comment ça pourquoi ? Bon hop, minute-antisèche : Valkyries, nom donné aux vierges guerrières destinées à se battre aux côtés d'Odin à la venue du Ragnarök.Tadaaaam ! 
J'ai donc filé dans mes manuscrits à la plume (on peut toujours rêver) chercher une recette de petit-déjeuner bien réconfortante pour fêter dignement cette nouvelle fin du monde. J'ai choisi une recette de scones, parce que les scones c'est moelleux, que ça se mange encore chauds et qu'un pot de confiture maison me faisait les yeux doux bientôt suivi du pot de beurre de cacahuètes... Non, même pas honte hein, c'est du bon gras, na !
Place à la recette.

La recette super chouette que voici vient du blog d'une Valkyrie fan de mugs, de thés et de chats clic 
Recette légèrement adaptée mais adoptée  






Ingrédients

250g de farine de blé
1 sachet de levure chimique
3 cuill à soupe de sucre roux

150 ml de lait végétal  (avoine) + 55g de margarine

=> ou 170 ml de lait végétal + 55 g de beurre

1 pincée de sel 


Testé first time avec de la margarine st-Hub' et du lait d'avoine en brique, tout de déroule impecc' mais au deuxième essai avec du beurre pour satisfaire la gourmandise de mon amoureux il y a un détail qui cloche.
Je fais tout comme indiqué mais je trouve la pâte vraiment pas top :  le lait + le beurre "sablé" dans la farine n'ont pas suffit à amalgamer toute la farine... Hop bidouille de dernière minute j'ajoute un peu plus de lait et tadaaam c'est rattrapé !


Préparation

Préchauffer le four à 200°C


1. Verser les ingrédients secs dans un grand bol/saladier {farine, levure, sucre, levure}. Ajouter la margarine (ou le beurre) en petits morceaux et le sel.

2.  Malaxage de la pâte

option "avec les mains"

- Fariner vos mains et garder un peu de farine dans un petit bol pas loin. Malaxer à la main jusqu'à obtenir une consistance sableuse => comme quand on "sable" une pâte à tarte

option "à la cuillère"

- Avec une super cuillère/spatule bien rigide (plastique, bois) malaxer la margarine/beurre et l'incorporer peu à peu au mélange sec. On obtient une consistance sablonneuse, comme lorsqu'on fait une pâte sablée.


3. Ajouter le lait végétal dans le bol/saladier. Mélanger rapidementmais pas trop avec une cuillère/spatule.

Attention : ne pas malaxer la pâte une fois qu'on a ajouté le lait, mais uniquement mélanger grossièrement pour humidifier la pâte sablonneuse.
La pâte peut ne pas être très jolie à cette étape mais c'est normal !


4. Fariner son plan de travail ou directement une plaque à biscuits/à pizza.  Verser la pâte sur le plan de travail/plaque à biscuits et fariner légèrement tout le dessus de la pâte.

5. Avec la paume des mains, aplatir délicatement la pâte pour essayer d'avoir à peu près la même épaisseur de pâte partout.
Épaisseurs testées : 03  et 04 cm

6. Etape de découpe

- on peut découper la pâte avec un emporte-pièce rond, cannelé, carré etc
- ou choisir de façonner la pâte en forme de disque, puis découper des parts comme dans un gâteau

7. Déposer les formes découpées (ronds, carrés, parts de gâteau...) bien serrées les unes aux autres sur une plaque de cuisson
- ou une plaque de cuisson pour pizza, un plat à four ...




Scones avant cuisson



8. Cuire à four chaud entre 10 et 15 minutes.



Scones tout juste sortis du four


Les scones seront meilleurs encore tièdes donc s'il en reste pour le goûter ou le petit-déjeuner du lendemain, ne pas hésiter à les faire réchauffer sous le grill du four.

Précaution de réchauffage : les chauffer emballés dans du papier de cuisson pour éviter de les brûler.







Petit scone fourré au beurre de cacahuètes avec une tasse de thé vert








Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 février 2014

Pancakes au lait d'avoine et crème de coco

Des pancakes sans oeufs, sans lait ? Facile !
Il y a plein mais alors vraiment pleinnn de recettes de blogs (bon okay, pas mal en anglais c'est vrai, mais in french aussi !) qui proposent des recettes de pancakes sans œuf et sans lait de vache, il suffit de chercher un peu dans google ou qwant (sous l'appellation vegan ou végétalien pour aller plus vite) et hop on trouve des tas d'idées toutes sympathiques.

J'ai testé une recette vraiment tip top de pancakes de Mlle PIGUT, recette proposée avec de nombreuses variantes selon son "placard" ce qui m'a permis de bidouiller facilement avec les ingrédients que j'avais sous la main hier soir.
Oui, z'avez bien lu, j'ai préparé la pâte à pancakes hier soir et j'ai cuit mes moelleux petits zamours ce matin. C'est un argument de plus pour s'envoyer une assiette de pancakes ça non ?   ;-)

Photo qui manque d'éclairage mais on devrait y distinguer 4 gros pancakes et en-dessous 2 plus fins (comme une grosse crêpe aérée), testés avec 1/2 louche de pâte.
Mes pancakes sont assez sucrés car j'aime bien ne pas avoir à étaler 36 couches de confitures, pâtes à tartiner ou miel par-dessus pour les manger. On peut donc les faire avec moins de sucre et se lâcher sur les douceurs à napper-tartiner-saupoudrer !




Photo prise dans une pièce très peu lumineuse, gloups !







Voilà une photo qui leur rend un peu plus justice  ;-) 









Ingrédients

300 g de farines  => 100g de farine de blé blanche, 100g farine de blé 1/2 complète, 50g de farine de riz, 50g de farine de maïs (blanche)
70 g de sucre de canne bien roux  => ou moins...
1 sachet de levure chimique
8 cuill à soupe (rases), de crème de coco => marque GO TAN, extra crémeuse et miam !
500 ml de lait végétal d'avoine => brique carrefour bio
2 cuill à café d'extrait de vanille liquide
1/2 gousse de vanille  => l'intérieur gratté avec la pointe d'un couteau, ou de la poudre de vanille toute prête
1 pincée de sel marin

pour la cuisson : huile, margarine, beurre, ce que vous voulez.

Ustensiles : 1 fouet, 2 saladiers/bols, balance de cuisine, 1 cuill à café, 1 cuill à soupe, 1 couteau pour la gousse de vanille, 1 bonne poêle qui n'attache pas en cuisson, 1 verre ou pichet mesureur pour le liquide



Préparation

1. Dans un grand bol à pâtisserie/grand saladier, je verse les ingrédients secs sauf la levure et mélange avec mon fouet.
{farines, sucre, pincée de sel, intérieur de la gousse de vanille}


2. J'ajoute petit à petit les ingrédients humides et la levure en fouettant, jusqu’à obtenir une consistance de pâte à gâteau, assez épaisse, mais sans grumeaux.

Détails :
- J'ajoute en premier dans le saladier d'ingrédients secs, la moitié du lait puis la moitié de la crème de coco,  le sachet de levure chimique, en fouettant doucement au début puis en accélérant la cadence.
- Je verse le reste de lait et de crème, je continue de bien fouetter/mélanger la préparation qui va se détendre, pour devenir un peu plus liquide.
- J'obtiens à la fin une préparation qui a une consistance entre la pâte à crêpe et la pâte à gâteau (une pâte à crêpe bien épaisse).


3. Laisser reposer la pâte toute la nuit dans une boîte bien hermétique, au réfrigérateur.
=> si on est pris par le temps, laisser au moins la pâte reposer 1 petite heure  :-)

4. Faire chauffer la poêle choisie : une petite poêle, pour de grands pancakes, ou une plus grande poêle pour faire une tournée de petits pancakes.


5. Graisser la poêle lorsque celle-ci est déjà bien chaude, puis verser une louche de pâte OU des cuillerées de pâte pour avoir des petits pancakes.

=> une louche type ikéa, dans une poêle de 20cm de diamètre (mesure diamètre du rebord de la poêle), donnera des pancakes entre 13 et 14cm de diamètre.


Attention :
-La poêle ne doit pas surchauffer, car si la température est trop forte, la pâte à pancakes va brûler et n'aura pas le temps de cuire ! N'oubliez pas qu'un pancake est assez épais, il lui faut du temps pour cuire à l'intérieur.
- Si on met une "louchée" trop fine dans la petite poêle, pour avoir un grand pancake... On obtient qu'une crêpe épaisse (mais elle sera très bonne à manger). Il faut donc y verser une bonne louche pour que la pâte gonfle bien à la cuisson.


=> on graisse la poêle avec ce qu'on veut :  on y dépose une noix de margarine spéciale cuisson ou du beurre si vous préférez, ou un filet d'huile de cuisson. 
J'ai utilisé de la margarine pour les miens et du beurre pour ceux de ma tendre moitié.



6. Laisser la pâte "saisir" dans la poêle et "buller" avant de retourner le pancake.
=> lorsque plein de petites bulles se forment sur le pancakes et que les bords sont bien saisis on peut retourner le pancake avec une bonne spatule.

Laisser cuire l'autre face en vérifiant de temps en temps que cela ne brûle pas.

Attention :   
le temps de cuisson de la face 1 et de la face 2, dépend à la fois de la taille des pancakes que l'on réalise et de la qualité de sa poêle. 
Je ne peux donc pas donner d'indications sur le temps de cuisson optimal pour 1 pancake ou une poêle de petits pancakes...


Vous voilà fin prêt pour le "Pancake Day" ou "Mardi Gras" du 04 mars !

Bon appétit et bons tests de pancakes    ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 février 2014

Tarte au flan, à la pomme et aux noix

Après avoir réalisé ma galette des rois (un pithiviers feuilleté) il me restait un rouleau de pâte feuilletée et du lait de soja vanillé. Je n'avais pas envie de faire deux préparations dans la même journée donc j'ai opté pour une recette contenant une pâte et un appareil avec du lait.
J'ai alors repensé à cet article sur un flan pâtissier au lait de soja et sans œuf, que j'avais vu passer sur le super blog Végébon il y a déjà un sacré bout de temps. Je l'avais sauvegardé dans mes marques-pages et finalement pas eu le temps de le tester.
Des flans j'en ai souvent fait, des "vrais" avec des œufs (surtout pour les autres), des "faux" plutôt pas mal avec du lait de vache, lait de coco ou lait végétal maison, mais je n'avais encore jamais testé avec le lait de soja. Or, j'avais lu dans divers sources qu'avec le lait de soja on se rapprochait encore plus de la texture flan aux œufs. Il fallait donc que je le teste, là tout de suite, parce que ce n'est pas tous les jours que j'ai à la fois du lait de soja au frigo ET un rouleau de pâte toute faite (rapidité !). Ben oui, le lait de soja, même en sous-marque c'est pas donné alors c'est rationné chez moi, na !
Ce n'est pas qu'on s'ennuie mais à force de raconter le contexte de la recette du jour et les habitudes de mon frigo, on est pas sorti de la cuisine là alors en piste marmitonnnn(s) !









Les ustensiles utiles

1 bon fouet  manuel                         => pour touiller pendant 10 à 15 minutes le lait dans une casserole
1 casserole de bonne contenance     => au minimum 1,5L sinon ça va être coton...
1 spatule                  => en silicone c'est plus chouette pour racler la crème dans la casserole et lisser la tarte
1 épluche légume/fruit      => sauf si vous avez des pommes Bio ou que vous aimez la peau aux pesticides ...
1 bon petit couteau pour découper les pommes
1 balance pour peser des miams
1 verre mesureur          => ou autre contenant gradué ou calibré
1 petite cuillère




 Ingrédients


1 rouleau de pâte feuilletée  => ou brisée, c'est comme on veut
100 g de fécule de pomme de terre  => ou fécule de maïs
50 g de sucre roux
50 g de sucre blanc => ou directement 100g de sucre que vous avez en stock
1 sachet de sucre vanillé => ou 1 à 2 càs de sucre vanillé maison
50 g d'huile, de goût neutre => huile de tournesol, colza, arachide
800 ml de lait de soja sucré/vanillé
quelques gouttes d'extrait d'amande amère => liquide  ou extrait de vanille, liquide, ou autre arôme !

2 grosses pommes à découper en morceaux + faire macérer dans du miel (ou sirop de sucre) + 1 càs de rhum + jus d1/2 citron, un soupçon de cannelle  =  repos 1h
1 poignée d'éclats de noix => ou autres noix, amande, etc

OU sans repos
tout simplement 2 grosses pommes (ou 3 petites), épluchées, découpées en morceaux et légèrement sucrées
(quantité de sucre à votre bon vouloir) puis mélangées avec {jus de citron et miel} et des épices.



Pour la "préparation" je reprends le déroulé de la recette du blog Végébon, créatrice de la jolie recette.
J'ai utilisé moins de lait de soja, un peu moins de sucre, ajouté des petits dés de pommes et éclats de noix, qui avaient au préalable macérés dans du miel/rhum/jus de citron ♥




 Préparation


Avant de commencer ne pas oublier de préchauffer le four à 200°C 


1. Préparer votre pâte, ou foncer* un moule à tarte avec un rouleau de pâte.

foncer = étaler le rouleur de pâte dans le moule, si possible en laissant la feuille de papier de cuisson pour que cela ne colle pas

2. Dans une grosse casserole, d’au moins 1.5L ou un fait-tout/marmite de cette contenance, mélanger la fécule + sucre + huile, au fouet.

3. Ajouter ensuite progressivement le lait de soja d'une main, et continuer de fouetter/mélanger de l'autre main.

4. Faire chauffer le mélange ainsi obtenu jusqu'à ce qu'il épaississe comme une crème pâtissière/crème dessert.
Attention, à cette étape on va "remuer", mélanger pendant de longues minutes... Puis tout d'un coup l'épaississement va arriver !

5. Incorporer l’extrait d'amande (ou de vanille, ou autre parfum). Mélanger pour bien répartir l'arôme.

6. Disposer les petits morceaux de pomme et noix macérés sur le fond de tarte puis verser la crème par-dessus et lisser avec une spatule.
Le moule doit être rempli jusqu’à environ 1 cm du haut.

7. Mettre la tarte-flan à cuire dans le four bien chaud. Il faut laisser se former une "peau" sur le flan, comme pour le flan pâtissier traditionnel.
C'est-à-dire une peau dorée vers les bords de la tarte-flan et qui vers le centre peut brunir un peu plus.

8. Une fois que la peau est bien formée, que celle-ci à bien gonflé, ôter le flan du four et laisser complètement refroidir à température ambiante (c'est mieux pour le frigo !).
Ne pas essayer de découper des parts avant complet refroidissement sinon on "casse" la texture du flan.










Astuce : le flan est toujours meilleur le lendemain, quand il a passé quelques heures au réfrigérateur avant d'être découpé en parts   ;-)













Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 février 2014

Tarte banane spéculoos

Un paquet de spéculoos croquants et épicés se languissaient auprès de Dames bananes bien mûres et parfumées qui n'osaient répondre à cette douce cour silencieuse mais non moins assidue. Voyant le drame de l'attente interminable se profiler à l'horizon, je provoquais le Destin en les unissant par les liens sucrés de la Tarte, pour le meilleur et la pâte feuilletée.
Et oui, il se passe de drôles de choses dans ma cuisine des fois  ;-)


Tarte avant cuisson





Double part de tarte, après cuisson   :-)



Une recette simple, qui ne nécessite aucune technique complexe (même si on fait la pâte !), et qui se réalise rapido presto parce que la faim n'attend pas enfin pas trop  :




Ingrédients

1 pâte feuilletée/brisée  toute prête ou une pâte à tarte maison ♥ 
4 ou 5 belles bananes bien mûres
1 sachet de sucre vanillé + cannelle
250g de spéculoos réduits en miettes 
2 pots de yaourts bien crémeux de 100g chacun => ou fromage blanc, yaourt/crème végétale assez épais type sojami cuisine



Une pâte à tarte sans beurre ?
- pâte "minute" classique, à faire en version sucrée : clic


La pâte

- soit on fait sa pâte, en suivant la recette ci-dessus, ou une autre recette de votre choix
- soit on déroule tout simplement une pâte à tarte, dans son moule   :-)





Préparation de la garniture au spéculoos

1. Pour émietter les biscuits :

- les broyer dans un robot de cuisine, lame en "s"
- ou bien les écraser à l'aider d'un rouleau à pâtisserie, en les mettant au préalable dans un sac de congélation ou sur un linge de cuisine bien propre et sec

Une fois les biscuits émiettés, les mélanger dans un bol avec le yaourt (ou fromage blanc, crème bien épaisse). On obtient une sorte de crème assez compacte mais qui peut être étalée à la spatule.

Facultatif : j'ajoute un peu de cannelle ou d'un mélange de 4 épices pour renforcer le goût des spéculoos 



2. Ôter la peau des bananes, puis les découper comme vous aimez : en rondelles, en petits morceaux divers et variés, c'est comme voulez !



3. A cette étape, votre pâte à tarte est déjà confortablement installée dans son moule, sur une feuille de papier de cuisson pour qu'elle ne colle pas.
Piquer délicatement le fond de tarte à la fourchette, puis saupoudrez-le de flocons d'avoines ou de flocons mélangés de céréales (pour éviter que la garniture ne détrempe la pâte).



4. Étaler la crème au spéculoos sur le fond de tarte garni de flocons.



5. Disposer à présent les morceaux de banane sur la crème. Parsemer la tarte de sucre vanillé et de cannelle.












Ourler ou replier les bords de la pâte à tarte.









6. Cuire à four chaud, une trentaine de minutes.
En veillant comme toujours à ce que la tarte ne cuise pas trop vite (sinon baisser la puissance du four).

Comment je procède pour la cuisson :   15 minutes en cuisson dans la partie basse du four, le moule à tarte sur la grille, puis je déplace la grille au milieu du four pour les 15 minutes restante de cuisson.











Pour une tarte "brillante"

Sans utiliser de produit à base de gélatine :

- napper avec de la gelée d'abricots, ou de groseille, à faire chauffer un peu puis napper au pinceau de cuisine (ou de la confiture, mais sans y mettre de petits morceaux)

- napper avec un sirop maison  : avec du sirop à la vanille c'est très bon ♥

- utiliser le nappage Vahiné, à base de pectine et coloré avec du caramel... mais c'est moins "fait-maison"   ;-)








Bon appétit !







Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 janvier 2014

Muffins au citron



Partant d'une recette de "gâteau yaourt" sans œuf toute simple sur marmiton, j'ai revisité à ma sauce le fameux gâteau yaourt que j'aime tant, en y mettant pleinnn de citron : du yaourt au citron, du jus de citron et des mini zestes.







Ingrédients

2 pots de yaourt  =>  2 "yaourts" sojasun citron
1 citron bio, pour son jus et ses zestes  => ou 2 si vraiment riquiqui
2 pots de farine   => 1,5 pot de farine de blé 1/2 complète + 0,5 pot de farine de maïs
1 pot de fécule de pomme de terre
2 pots de sucre   => 1 pot de sucre roux + 1 pot de sucre blanc à la vanille
1/2 pot d'huile    =>  divisé en 1/4 d'huile de colza et 1/4 d'huile de coco
1 sachet de levure chimique


Préparation

1. Préchauffer le four  ( 170/180° C)

2. Préparer les zestes de citron. Avec un zesteur c'est tout de même plus facile, mais sinon on utilise le côté le plus fin d'une bonne vieille râpe, en faisant attention de ne pas râper jusqu'à la partie blanche du citron hein !

3. Presser le jus du joli citron bio.

4. Dans un grand bol/saladier/jatte, ce que vous avez sous la patte, mélanger les pots de farines, le pot de fécule, le sachet de levure chimique et enfin le sucre.

5. Dans le bol contenant les ingrédients secs mélangés, faire un petit puits où l'on va verser les yaourts et l'huile. Une fois les yaourts et l'huile dans ce fameux puits, mélanger avec un fouet (ou une super spatule).

Mélangez en partant du centre (où il y a les "liquides") vers le bord, dans un mouvement de spirale.
Cela permet de ramener vers le centre, progressivement, les ingrédients secs.


6. Une fois les ingrédients secs et "liquides" intimement mélangés, on obtient une pâte à muffin crémeuse.
(oui j'aime le mot crémeuse)
On y ajoute maintenant le jus d'un citron et les mini zestes.

Vous pouvez aussi choisir d'ajouter les zestes uniquement à la fin, d'en parsemer vos petits muffins, ou de les ajouter au milieu des muffins.
J'ai choisir d'incorporer les zestes au milieu de chaque muffin : moitié de pâte, quelques pincées de zestes et on recouvre avec une cuillère de pâte à muffin.


7. Une fois votre pâte à muffin réalisée, graissez et farinez une plaque à muffins ou des petits moules puis versez-y la pâte.

- Mieux vaut ne pas remplir à ras bord les moules
- Si on a des moules en silicones, ou moules jetables en papier, pas besoin de graisser et fariner






8. Faire cuire à four chaud environ 25 minutes (ou un peu moins, selon votre four).


Si on est gourmand, on peut napper les muffins cuits et refroidis avec un peu de glacage :
- eau froide + sucre glace,
- ou un mélange jus de citron + sucre glace


Bon appétit !






Rendez-vous sur Hellocoton !